Le Petit Beriev Be-103

 

23/08/2008

Le petit Be-103( 1m30) est enfin terminé!!!

 

Il me servira à vérifier la volabibité, le centrage et autres réglages avant d'attaquer le grand (2m60) car en effet c'est un avion assez compliqué :

déjà, son allure est particulière!  deux moteurs placés en pylônes à l'arrière...

La forme de l'aile est aussi assez spéciale avec une forte flèche au BA et des apex très importants qui vont influencer sur la position du centrage qui sur le vrai me semble très très avant!!! (merci à Roland Poidevin de m'avoir aidé à réaliser un programme de rotations pour les fichiers CNC car sans eux la découpe de ces apex aurait été impossible...)

Le maître couple du fuseau est imposant!

l'avion est équipé comme le vrai de becs de bord d'attaque fixes (ça va donner quoi  en vol à cette échelle?)

De plus, les ailerons sont tout petits!

les deux moteurs en pylônes avec leurs hélices tripales (quid du bon calage?)

Bien sûr, le stab est pendulaire et sa position en croix ne facilite pas l'installation de la commande!

sur le grand, il faudra soigner la déco intérieure, car avec les grandes vitres....

L'avion est bien sûr comme tous mes modèles récents découpé au fil chaud, et celui ci a été le premier réalisé avec la Super Spartia DFC+F...

les supports moteurs en CTP ont été découpés avec la même machine, et les marquages on aussi été découpés dans du vinyle avec celle ci!!!

Même de petits lettrages de moins de 10mm sont très très corrects, ce qui prouve la précision de la machine!

Ah oui! j'avais oublié de préciser que c'est un avion amphibie!  et bien comme j'ai un étang, je peux vérifier si li flotte et si il est étanche ;o))

Le grand sera équipé comme le vrai d'un train rentrant, mais le petit décollera et atterrira sur le ventre...  les tests de taxiage dans la pelouse semblent montrer que c'est possible...

Ca va! il adapte à peu près la position du vrai dans l'eau!

 

Premiers vols :

(pas encore de vidéo des vols)

25/08/2008

Voici la suite du feuilleton Be-103...

Comme je vous l'avais dit samedi matin, je comptais bien faire les essais en vol ce WE...

Samedi après midi :

Après présentation du modèle terminé aux membres du club présents, je décide de me jeter à l'eau (normal avec un hydravion!).

Le modèle est centré très avant, juste derrière le redan, ce qui est un peu plus en arrière que sur le vrai, mais comme j'ai déjà dû ajouter 150gr de plomb dans le nez en plus de l'accu 3S de 3700 mAh, ça sera le centrage pour le premier essai!

Je me dis que ce sera probablement encore beaucoup trop avant, mais si c'est le cas il ne voudra probablement pas décoller et je serai fixé!

Comme on a un nouveau terrain avec une magnifique piste en herbe, je vais tenter un décollage en glissant sur le ventre.

J'avais fait des essais de "taxiage" dans la pelouse (avant peinture du modèle) et ça avait l'air de bien fonctionner.

L'herbe du terrain est un peu mouillée et ça devrait donc faciliter les choses...

Mise en place du modèle face au vent et mise en marche des moteurs................

Rien, le modèle reste sur place et ne daigne pas avancer!!!
Pourtant, dans le jardin....  (en fait il semble que la peinture, bien que parfaitement lisse empêche l'avion de glisser.)

On pense vite à une solution et on enduit généreusement la coque de détergent vaisselle emprunté au bar ;-))

Ce coup la, ça démarre, mais c'est très difficile à diriger -  vous avez déjà essayé de piloter une savonnette vous?
de plus au bout de 20 ou 30m,  le savon est partit et plus moyen d'avancer!

Re savonnage et 2ème essai... là, il va un peu plus loin, mais finit aussi par aller dans tous les sens et puis s'arrêter et je me rend compte que un des ailerons bouge tout seul, et un des moteurs se met en route puis s'arrête etc...

Aie, problèmes radio!!! pourtant tout le matériel qui se trouve dans l'avion vient du Pe3 que j'ai cannibalisé et qui fonctionnait parfaitement dans cet avion.

Heureusement qu'il n'a pas décollé!!!

On fait les traditionnels essais de portée - un peu tard ;-(   et effectivement, dès qu'on est à une 50aine de mètres, suivant la position de l'antenne de l'émetteur, ça déconne sérieusement!

Certains soupçonnent l'émetteur, (moi pas), mais bon, pour prouver que ce n'est pas ça, dans la foulée, je monte mon Air Tractor et fait un vol sans le moindre top!

Je décide alors de démonter le récepteur qui est dans l'AT-802 (un Futaba dual conversion) et de l'installer dans le Be-103 à la place du Webra Scan qui s'y trouvait.

Nouvel essai de porté et maintenant tout a l'air correct jusqu'au bout de la piste... Encore quelques test de glissades, mais ç'est vraiment trop difficile à diriger : ça dérape comme un hydroglisseur dans les Everglades en Floride et en plus lorsqu'une aile se baisse, le palonnier de servo accroche dans l'herbe et c'est demi-tour sur place...

Je suis alors prêt à abandonner pour aujourd'hui et je pense construire un chariot!  Là Jackie me propose d'essayer le chariot de son Mitsubishi!

On essaie , ça part bien, assez droit, mais la moindre petite bosse dans l'herbe fait sauter l'avion hors du chariot avant qu'il ait assez de vitesse pour décoller...

Quelque modifications au chariot plus tard, en scotchant des bouts de mousse, et ce coup ci l'avion reste à peu près en place pendant le roulage, mais l'incidence est un peu trop "piqueur" et malgré le manche au ventre, ce n'est que juste avant le bout de la piste que l'avion s'éjecte de son support!

OUF! il est en l'air il part bien droit avec une bonne pente de montée, mais je suis obligé de maintenir le manche de profondeur à mi course vers le bas pour conserver l'altitude. Les commandes sont assez molles, ce qui semble indiquer un centrage trop avant...

De plus je ressens quelques tops et je décide de poser sans attendre. Pas de chance, le soleil est sorti  et justement dans la direction que je dois prendre pour faire mon approche et je n'ai pas rabattu les verres solaires sur mes lunettes! N'osant pas lâcher les manches, je refais un tour et demande à un de mes camarades de positionner mes verres fumés.

Je peux enfin me poser et tout ce passe bien, malgré que je doive maintenir le manche au ventre pour arrondir (pourtant, le stab pendulaire a un débattement d'enfer (pratiquement 45°!)

Retour au club-house , je sors l'antenne du récepteur de la gaine qui la mène dans le fuseau jusqu'au bout de la dérive et installation de celle ci le long du BA de l'aile gauche (mes câbles de puissance sont maintenu quand a eux, depuis l'installation, sur le flanc intérieur droit du fuseau, au plus loin des fils de servos et de la position initiale de l'antenne. En effet, un avion électrique avec les moteurs à l'arrière et l'accu à l'avant (ou le contraire) est une configuration qui pose souvent des problèmes d'interférence radio!

Le centrage est aussi reculé de quelques mm et le neutre de la profondeur est rectifié.

Nouvel essai avec décollage sur le chariot de Jackie...

Ce coup ci, c'est le bon, le vol est parfait, et je me paie même quelques tonneaux qui passent pas trop mal malgré les touts petits aileron, qui ont malgré tout un très grand débattement ce qui provoque un léger déclenché en sortie de tonneau . Le vol plein gaz est assez rapide et on peut voler aussi à mi gaz sans problème.. Le comportement est très sain.

C'est décidé, quoi qu'il arrive, je construirai le grand ( 2m60) qui devrait voler encore mieux et qui lui aura un train rentrant comme le vrai, ce qui devrait régler les problèmes du décollage sur la terre ferme.

Tournée générale!!!

Dimanche matin :

A l'atelier, j'installe un nouveau récepteur dans le AT-802 (celui que j'avais prévu pour le grand Beriev) car celui que j'ai confisqué restera en place de le petit Be-103.
Ensuite j'ai pris note très précisément du centrage (l'accu avec lequel j'avais fait le dernier vols de samedi est resté bien en place dans le modèle pour ne pas perdre les précieux repères) j'ai noté les incidences avec un incidencemètre, j'ai pu ensuite retirer 25gr de plomb et repositionner l'accu tout à l'avant pour conserver le centrage qui semble impeccable voir limite arrière (essais de piqué en vol).

Le chariot de Jackie c'est bien, mais j'aimerais quand même pouvoir décoller sur le ventre, surtout qu'a l'atterro il glisse bien droit!

J'ai donc soigneusement ciré la coque (trois bonne couches de cire d'abeille suivies  chacune d'un  séchage et lustrage méticuleux).

De plus, j'installe des "balancines" en CAP pour maintenir les ailes plus ou moins à plat et surtout empêcher que les palonnier des servos d'ailerons n'accrochent dans l'herbe.


Dimanche après midi :

Flûte, il pleut!

Enfin, après 17h, le ciel se dégage un peu et les avions commencent à sortir de leurs abris...

Test de décollage sur le ventre : ce coup ci, avec la cire et l'herbe toute mouillée, ça a l'air de bien glisser...

ça part bien droit au début, puis ça se gâte : premier dérapage à gauche, surcompensation et engagement a droite, re-belote, la trajectoire est plus que chaotique mais je tire et ça décolle...

Le vol est très bien et les spectateurs présent me font des compliment sur la stabilité, la vitesse de vol et la belle allure en vol.

Atterrissage avec un arrondi pas terrible,  rebond et posé un peu dur, mais bon au mois il n'y aura pas de train plié ;-))

Plus tard dans la soirée, changement d'accu et nouvel essai :

l'herbe a un peu séché et la glisse est moins bonne, ça part dans tout les sens et au passage d'une bosse, la cabine est éjectée mais vu sa position elle passe dans une des hélices et est légèrement abîmée ;-(

Une vitre latérale cassée! malgré tout, je repositionne bien la verrière en vérifiant que l'aimant la maintienne bien fermée et nouvel essai...

Même comportement, même punition la verrière est de nouveau éjectée et passe dans les deux hélices! ce coup ci quelques morceaux de poly et de plexi volent en l'air et les dégâts sont plus importants!
J'arrête les frais!!! je me construirai un chariot!





mais d'abord quelques réparations à effectuer!

----

29/08/2008

Voilà! c'est réparé, on y voit que du feu...

et en plus, plutôt que de fabriquer un chariot,  j'ai installé un train fixe amovible!

le train principal vient s'insérer dans les tubes que j'avais installé pour les balancines...

les roues en EPP cnc proviennent  de mes ancien modèles j'ai juste dû ajouter un petit tube pour le train avant.

La roue avant est folle et pour pouvoir taxier, j'ai programmé des mixages dans la radio, qui permettent de faire tourner les moteurs de façon différentielle suivant la position du manche de dérive... et c'est super efficace.

 

en vol lors du show d'Estinnes

Atterrissage avec un train pas sorti (ou plutôt largué lors du décollage)

A suivre